Défauts visuels

Comprenez enfin la signification de votre défaut visuel !

Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme ou Presbytie, découvrez ci-dessous les explications de tous ces termes compliqués.

– Nous vous présentons la Myopie –

• Qu’est-ce-qu’un œil myope ? •

Un oeil myope est un œil trop gros ou trop puissant. L’image correspondant à l’objet observé en vision de loin se forme en avant de la rétine : plus l’objet observé est loin, plus il apparaît flou. (Pour rappel, l’image observée par un œil sans défaut visuel – appelé emmétrope – se forme exactement sur la rétine : l’objet observé en vision de loin est donc vu net).

myopie non corrigée

 

• Comment se corrige la myopie ? •

La myopie est compensée par un verre concave, aussi appelé divergent. Le verre concave a un signe négatif. Sur votre ordonnance, vous verrez ainsi une écriture du type : -2.50 dioptries.
Le verre divergent permet de ramener l’image, située en avant, sur la rétine, et ainsi de voir net :

myopie corrigée verre divergent

• Qu’est-ce qu’un verre concave ? •

C’est un verre qui est fin au centre et épais au bord : l’épaisseur sera d’autant plus importante que la myopie sera forte : un verre -2.00 sera ainsi moins épais qu’un verre -4.50 dioptries.

Les autres défauts visuels sont l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.

– Nous vous présentons l’Hypermétropie –

• Qu’est-ce-que l’hypermétropie ? •

L’oeil Hypermétrope est un oeil trop petit ou pas assez puissant. L’image correspondant à l’objet observé en vision de loin se forme en arrière de la rétine : l’oeil doit alors faire un effort – l’accommodation – pour ramener cette image sur la rétine.

L’accommodation se comporte un peu comme l’autofocus d’un appareil photo.

Hypermétropie non corrigée

Plus l’hypermétropie est forte, plus l’oeil doit fournir un effort accommodatif important pour vous permettre de voir net : cet effort peut être tellement important qu’il vous provoque des maux de tête.

Si votre pouvoir accommodatif n’est plus suffisant, l’objet observé devient alors flou. Ce pouvoir accommodatif diminue avec l’âge, pour devenir quasiment inexistant vers 60 ans.

En effet, l’accommodation est rendue possible grâce au cristallin, qui change de forme pour accommoder. Avec l’âge, le cristallin devient de moins en moins souple, ce qui limite petit à petit le potentiel d’accommodation.

• Comment se corrige l’hypermétropie ? •

L’hypermétropie est compensée par un verre convexe, aussi appelé convergent. Le verre convexe a un signe positif. Sur votre ordonnance, vous verrez ainsi une écriture du type : +3.00 dioptries.

Hypermétropie corrigée

Le verre convergent permet de ramener l’image située en arrière de la rétine, sur celle-ci : la vision deviendra alors nette.

• Qu’est-ce qu’un verre convexe ? •

C’est un verre qui est épais au centre et fin au bord. Il fonctionne un peu comme une loupe.

L’épaisseur au centre sera d’autant plus importante que l’hypermétropie sera importante ou que le verre sera grand (lunette grande).

Un verre de +2.00 sera ainsi moins épais au centre qu’un verre de +4.00 dioptries.

 

Les autres défauts visuels sont la myopie, l’astigmatisme et la presbytie.

– Nous vous présentons l’Astigmatisme –

• Qu’est-ce que l’astigmatisme ? •

L’oeil astigmate a une cornée en forme de “ballon de rugby” : elle n’est pas sphérique comme un ballon de football. Ce défaut induit le fait que l’oeil astigmate ne concentre pas tous les rayons en un même point : il ne voit pas net en même temps des lignes de directions différentes, car deux images se créent à l’intérieur de l’oeil au lieu d’une seule.

Ici par exemple, l’image située avant la rétine voit les horizontales nettes, et la deuxième image située en arrière de la rétine voit les verticales nettes. La rétine étant située dans cet exemple au milieu des deux images , la personne verra une croix uniformément floue :

Astigmatisme non corrigé

Dans l’exemple ci-dessous, on constate qu’une image est située exactement sur la rétine, en l’occurrence celle qui voit les verticales nettes. La personne va alors voir les verticales très nettes, mais les horizontales très floues :

Astigmatisme une focale sur la rétine

.

• Qu’est-il inscrit sur l’ordonnance ? •

La partie en rouge et bleu correspond à l’astigmatisme :

correction écriture astigmatisme

Le chiffre entre parenthèse correspond à la valeur de l’astigmatisme, c’est à dire à la distance entre les deux images formées de part et d’autre de la rétine : plus la valeur est importante, plus l’astigmatisme est important et plus vous verrez déformé. Ce chiffre s’appelle le cylindre.

– L’astigmatisme est toujours orienté : cette orientation est définie par le nombre après les parenthèses. Dans notre exemple d’ordonnance, l’axe de l’astigmatisme est orienté à 70°. Cela signifie que, suivant cette correction et l’accommodation, vous pourrez potentiellement voir nettes les lignes orientées à 70°.

• Comment se corrige l’astigmatisme ? •

Les verres corrigeant l’astigmatisme s’appellent les verres toriques (ou cylindriques) : ils comportent deux puissances différentes au lieu d’une seule, et sont donc un peu plus onéreux que les verres simples, sphériques. Les deux puissances contenues dans le verre torique permettent de ramener les deux images (cf. exemples ci dessus) sur la rétine.

L’épaisseur d’un verre torique n’est pas uniforme sur tout le tour du verre :

Ci-dessous la représentation d’un verre torique : plan (+ 2,00 ) 0°

Astigmatisme - verre torique

On constate que l’épaisseur du verre n’est pas la même à 0° et à 90° : il y a bien deux puissances dans le verre. A 0° le verre est plan, et à 90° le verre est convexe, de valeur +2.00 dioptries.

Les autres défauts visuels sont l’hypermétropie, la presbytie et la myopie.

– Nous vous présentons la Presbytie –

• Qu’est-ce que la Presbytie ? •

La presbytie est la conséquence de la vieillissement du cristallin. Petit à petit, il lui est de plus en plus difficile d’accommoder et donc de faire la mise au point. Rappel : Pour voir de près, votre oeil doit accommoder pour faire la mise au point, comme l’autofocus d’un appareil photo : lorsque le potentiel d’accommodation diminue, la netteté en vision de près est de moins en moins facile à réaliser pour l’oeil.

Au début, vers 43-45 ans, vous vous rendez compte que vous devez reculer votre livre de plus en plus pour voir net, et que vos bras deviennent trop courts ! Il vous faut alors des lunettes pour la vision de près ou des progressifs.

• Qu’est-ce que l’addition ? •

Vous avez dû voir sur votre ordonnance une écriture du type : -1.50 ADD 2.25

L’addition est une valeur toujours convexe (= positive, c’est à dire dans notre exemple + 2.25). Ici le -1.50 est la correction pour la vision de loin (myope). L’addition représente la puissance que l’on doit rajouter à la vision de loin pour voir net en vision de près.

Pour trouver la puissance de vos lunettes en vision de près, il faut donc ajouter ici -1.50 à +2.25 : vos lunettes de près auront ainsi une correction de + 0.75 dioptries. L’addition est par ailleurs souvent correlée à l’âge : Par exemple, à 51 ans, l’addition maximum devrait être de 1.75 dioptries. A 63 ans, de 2.50 dioptries. A 70 ans, de 3.00 dioptries.

• Quels types de verres pour la Presbytie ? •

Les lunettes les plus simples sont les les verres simple foyers, appelée aussi “lunettes loupes”. Ce sont des verres convexes grossissants. Ce sont souvent ceux qui n’ont pas de correction de loin (les emmétropes) qui en ont. Ces lunettes ne vous permettent de ne voir que de près : les distances intermédiaires et de loin sont floues.

Un très bonne alternative sont les verres mi-distance comme les Essilor Interview ou Varilux Computer : ils vous permettent de voir nettement à mi-distance (l’ordinateur par ex) et de près. Pour ceux qui ont une correction de loin (les amétropes), le plus efficace est de porter des verres progressifs : ils vous permettront de voir à toutes les distances.

Si vous travaillez beaucoup sur ordinateur, l’idéal serait d’avoir en complément des verres mi- distance, qui seront plus confortables pour cette activité.

Les autres défauts visuels sont l’hypermétropie, l’astigmatisme et la myopie.

– Nous vous présentons l’oeil Emmétrope –

• Qu’est-ce que l’oeil emmétrope ? •

L’Oeil-EmmétropeL’oeil emmétrope a une vision qualifiée de parfaite : il voit de façon nette et confortable en vision de loin comme de près (avant 45 ans).

L’image correspondant à l’objet observé en vision de loin se forme sur la rétine : vous voyez cet objet net.

C’est l’état vers lequel tend un amétrope (= quelqu’un qui a un défaut visuel) lorsqu’il est corrigé en lunettes.