10.11.2014 | 

Les UV

Bien connus pour leur nocivité, les Ultra-Violet ou UV sont à l’origine de dégradations des milieux oculaires :

La cataracte ou la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) peuvent ainsi être engendrées, entre autres facteurs, par une surexposition aux UV. La cornée, elle, peut aussi être affectée de kératite (sorte d’ulcération). Les paupières peuvent être atteintes de coups de soleil et, à terme, développer un mélanome par exemple.

Le port de lunettes anti-UV est donc indispensable, particulièrement dans les situations à risque :

Les sports d’hiver (ski) et d’été (voile, plage) en sont un bon exemple. En effet, la neige, la mer ou la plage réfléchissent énormément les UV et accentuent les risques.

Plusieurs solutions s’offrent à vous en matière de protection contre les UV :

• Les lunettes de soleil achetées chez un opticien vous assurent une coupure complète des UV.

En effet, c’est le matériau du verre qui filtre les UV, associé si besoin à un filtre spécifique anti-UV. Contrairement à la croyance populaire, ce n’est donc pas la teinte qui vous protège des UV. La teinte est seulement là pour vous protéger de l’éblouissement et n’est donc là que pour votre confort visuel. Un verre très foncé ne protège ainsi pas plus des UV qu’un verre clair.

Attention, concernant les solaires achetées sur le marché ou au marchands à la sauvette : dans la plupart des cas, le matériau n’est pas de qualité suffisante pour vous protéger en totalité des UV. Derrière un verre teinté, la pupille se dilate, permettant ainsi aux UV de pénétrer de façon plus conséquente dans l’oeil quand le verre est mauvais : porter ce type de lunettes est donc pire que de ne rien porter du tout ! Car au moins, sans lunettes de soleil, votre pupille a le réflexe de se contracter pour laisser passer le moins de lumière possible, et donc d’UV, dans l’oeil.

Autre type de verres solaires, les verres polarisants coupent aussi tous les UV.

 Fait moins connu, certains verres blancs correcteurs coupent aussi les UV.

La plupart des verres amincis le permettent, grâce aux propriétés de leur matériau : l’indice 1.6 ou l’indice 1.67 en sont notamment de bons exemples. En revanche, le verre non-aminci d’indice 1.5 ne filtre, lui, pas tous les UV. Donc un porteur de verres correcteurs amincis est tout aussi protégé des UV qu’un porteur de lunettes de soleil de qualité.

 Certains traitements antireflet offrent aussi une coupure UV.

Ces traitement coupent particulièrement les rayons lumineux qui vous arrivent dans le dos et se reflètent à l’intérieur du verre, pour ensuite arriver dans votre oeil. C’est le cas par exemple des traitements Essilor Crizal Alizé+ UV, Forte UV ou Crizal Sun UV (pour les solaires). Le traitement Crizal Prevencia le permet aussi tout en filtrant aussi la lumière bleue. Ainsi le porteur de verres correcteurs amincis, ou le porteur de lunettes de soleil, aura une protection intégrale grâce à l’ajout d’un de ces traitements.

Important à savoir :

Les milieux oculaires des yeux des enfants sont beaucoup plus transparents que ceux des adultes. La protection contre les UV est donc encore plus importante dans leur cas, car les UV traversent l’oeil plus facilement et en plus grande quantité, attaquant leur cristallin et leur rétine au passage.